Dans cette rubrique, vous decouvrirez au fil du temps, des informations pratiques sur votre relais ... pour vous aider au quotidien ... pour ne pas perdre de vue que la paroisse, Saint Hilaire en Vihiersois, c’est avant tout un kaléidoscope de relais.

Comptes-rendus de réunions du relais de Montilliers

RENCONTRE DES RELAIS MONTILLIERS-CERNUSSON du 6 avril 2019

Une invitation avait été faite par le biais de la feuille paroissiale à l’attention des personnes des communes de Cernusson et Montilliers. Une occasion de se retrouver pour échanger, partager un après-midi. Le samedi 6 avril, avec la présence du Père Roger, Cernusson étant représenté par deux personnes « la jeunesse de Cernusson », comme elles se sont présentées elles-mêmes, et huit de Montilliers, nous avons donc parlé du passé, plus ou moins récent en relatant des anecdotes, de ce qui se vit aujourd’hui dans nos propres relais, mais également dans les relais de toute notre paroisse, et de ce qui pourrait être mis en place dans les mois à venir. De la catéchèse à l’école, jusqu’aux célébrations du vendredi à la Maison de retraite, en passant bien sûr par nos messes dominicales, tout a été revu afin d’essayer d’améliorer nos rassemblements. Très bon moment convivial où nous avons pu échanger sur notre quotidien, partage très fort sur des évènements personnels. Nous nous sommes quittés après avoir partagé un goûter.

(cliquez pour agrandir)

C.R. de F. Filliatreau


Compte-rendu de la réunion des équipes liturgiques de Vihiers, St Hilaire, le Voide, Cernusson et Montilliers du 24 janvier 2019

Ouverture de l’église

L’Eglise est ouverte tous les jours de 8h30 à 17h30.

Offices

Une messe est célébrée à l’Eglise, les 4èmes dimanches des mois pairs et actuellement, tous les vendredis matins à 10h45 à la Maison de Retraite.
Tous les vendredis de Carême, un Chemin de Croix est proposé à15h à l’Eglise sauf le vendredi Saint où il aura lieu à la Maison de Retraite ou à Haute-Foy à St Paul du Bois.

Notre Dame de La Faverie

Vierge déposée en 1959 dans une grotte qui a été construite en action de grâce pour le retour de deux jeunes de la guerre d’Algérie, pour la rémission de maladies et d’aide dans les difficultés des familles voisines.
La Vierge a su entendre les prières et supplications à son égard. Le Père de Montfort disait : « Allons à Jésus par Marie, nos aînés ont su nous montrer le chemin ».

Nous voyons quelques dates 1955-1956-1958-1959.

L’important n’est pas tant dans le détail des faits, mais dans la foi bien enracinée en chacune des personnes qui ont pris part à ce projet auprès de Notre Dame de Lourdes.
Le socle a été construit sans doute par Jean Beaumont, maçon local.
Les voisins se seraient cotisés pour la construction de ce monument qui était sur le terrain de la famille AUDUREAU, aujourd’hui propriété de l’Association de l’Amicale St Joseph.
Une statue de Notre Dame de Lourdes aurait été rapportée d’un pèlerinage à Lourdes.
A l’époque, la bénédiction fut assurée par le Curé RENAUD.
Les ex votos de remerciements exposés sont le résultat de grâces obtenues, la rémission d’une maladie, d’aide dans les difficultés de nos familles. Notre Dame a su entendre les prières et supplications à son égard.
Plus tard, traditionnellement et annuellement, le dimanche après-midi des cérémonies des communions, le chapelet officié par l’Abbé MARIET, autour de Notre Dame de la Faverie clôturait ces journées. Les dernières générations montéglésiennes des années 1970-1980, s’en souviennent encore.

Récemment par de multiples nettoyages et restauration du site, les bénévoles de l’Amicale St Joseph redonnent une nouvelle jeunesse à Notre Dame de la Faverie. Ce fut l’occasion d’une nouvelle bénédiction le 26 août 2017, par l’Abbé Augustin Ndiaye.

Notre Dame de l’Assomption

Retour de mission du 18 Février 1951

Notre Dame du Lys



Notre Dame du Lys fut installée en 1950. L’instigateur de ce projet était Mr BOUVET, le directeur de l’école St Joseph, qui avait le soutien du Curé RENAUD.
La Vierge fut cassée à plusieurs reprises, la Croix également.En 2015, L’Amicale St Joseph, a souhaité faire revivre ce lieu. Maintenant, le calvaire est en pierre, la Croix en béton. Une dalle protège l’édifice de l’infiltration de l’eau. Dans la grotte, le socle est le même, la Vierge est en métal. Nous regrettons bien sûr, la Vierge de Pontmain qui était très belle .mais vivons dans le présent : Notre Dame du Lys n’est pas oubliée ! Ne craignez pas de vous confier à Notre Dame du Lys, elle saura vous entendre !