Synode sur la synodalité : Synthèse des contributions



La démarche diocésaine du Synode sur la synodalité vient de s’achever. La synthèse des contributions, envoyée à la Conférence des évêques de France, est à la disposition de tous les fidèles, ainsi que la lettre de Mgr Delmas qui accompagne sa diffusion .

Plus de 4000 participants
Les catholiques de l’Anjou ont répondu très nombreux à l’invitation du pape. 450 contributions ont été envoyées à l’équipe synodale, et le nombre de participants est estimé à plus de 4000, une évaluation imprécise due au fait que des personnes ont pu participer à plusieurs équipes.
Ce qui ressort en premier lieu de cette consultation, c’est l’enthousiasme des participants pour cette démarche, où le dialogue et l’écoute ont été mis en avant. Et ce, malgré la complexité des questions et du vocabulaire des documents qui accompagnaient le processus. Le constat a été fait que de nombreux lieux d’écoute et de dialogue existent déjà dans le diocèse, dans les paroisses ou dans les mouvements de jeunes par exemple.

Préoccupation de la gouvernance
Mgr Delmas avait appelé les fidèles à réfléchir en particulier sur le thème « Autorité et participation ». Le thème de la gouvernance a donc été beaucoup abordé par les équipes.
Structure hiérarchique lourde, verticalité, cléricalisme, ces critiques sont souvent revenues dans les échanges. A émergé une forte demande pour plus de coresponsabilité dans les instances de décision, avec une place plus grande à accorder aux laïcs, et en particulier aux femmes.

Accueil et proximité
Parmi les autres thèmes régulièrement abordés, la conviction que l’Église doit se préoccuper davantage de l’accueil des plus fragiles et de ceux qui se sentent « à la marge » : divorcés-remariés, personnes homosexuelles, les migrants...
Autre sujet fréquemment traité : la nécessité de développer des liens de proximité, en s’appuyant sur des petits groupes de quartier, par exemple, ou par la création de « tiers lieux », où pourraient se rassembler croyants et non-croyants pour des débats de société, des temps conviviaux, des échanges de savoirs, des jardins partagés…
Enfin deux préoccupations récurrentes : La place des jeunes, qui sont souvent absents des célébrations dominicales ; et la santé des prêtres, avec le souci de les aider à faire face au vieillissement, à l’isolement, à l’épuisement.

Un conseil pastoral diocésain
Dans la prolongation de cette démarche, Mgr Delmas a déjà annoncé la constitution d’un conseil pastoral diocésain. Ce dernier aura en particulier la responsabilité de veiller au discernement des chemins à suivre pour que l’Église locale, à l’image de l’Église universelle, réponde au mieux à la conversion à laquelle le Christ l’appelle.
De façon plus générale, toutes les conférences épiscopales du monde sont en train de relire les synthèses que leur ont transmises les diocèses. Ils en tireront une nouvelle synthèse, qui sera envoyée à Rome en août 2022. Un premier document de travail sera alors élaboré par le Vatican et retournera vers les conférences épiscopales pour les derniers ajustements avant juin 2023. Le document final sera examiné au cours du synode des évêques, en octobre 2023.

Démarche diocésaine - Octobre 2021 Mai 2022 - Synthèse (cliquez)